Engrais naturel à base de fumier

Apprendre à utiliser les engrais naturels

Un terre riche et fertile améliorera la santé et la croissance de vos plantations et vous permettra d’avoir une culture saine. Pour cela, il existe différentes méthodes que vous pouvez combiner ou bien appliquer seule.

Les engrais verts :

Cultivés spécialement pour être enfuis dans la terre, les engrais verts apportent au sol des éléments nutritifs pour les prochaines cultures. Il s’agit de plantes qui vont être cultivées dans un potager pour éviter que le sol ne reste nu surtout dans la mauvaise saison. La phacélie par exemple peut se planter dans la deuxième semaine du mois d’aout. Elle pousse très vite et fleurira avant l’hiver. Part ailleurs, elle nourrira nos amies les abeilles dans une période où il ne trouve pas de quoi butiner… La phacélie recouvrira votre sol de belles fleurs violettes. Elle vous protégera aussi de mauvaises herbes qui n’arriveront pas à germer. Aussi la phacélie, va diviser le sol et évitera qu’il se tasse. La plante de moutarde est aussi un très bon engrais vert, on la sème après le mois de septembre. Plus tard, vous pouvez utiliser une autre culture. Au moment des gelées de l’hiver, la moutarde est la phacélie mourront d’elle-même. Il vous suffira de ramasserez les débris végétaux au printemps et d’en faire du compost puis griffez le sol et replantez derrière. Plus tard, dans la saison vous pouvez utiliser d’autres cultures, la navette perko  qui est une crucifère qui ne gèle pas ou bien vous pouvez utiliser le seigle qui est une céréale ou encore un mélange seigle vesce. Ce dernier mélange de deux cultures peut être planté au mois d’octobre et on pourra les détruire pour en faire du compost en mars ou avril.

Autres techniques :

D’autres techniques permettent l’utilisation d’engrais organiques, telles que la corne broyée, le sang desséché, et aussi des préparations à base de plantes comme le purin d’ortie, le purin de consoude ou l’extrait de prêle.

Le compost :

Le compost est un engrais naturel qui apporte à vos plantes des éléments nutritifs, plusieurs types de composteurs existent, de différentes matières et formes. Le plus simple est de l’acheter dans le commerce. Installez-le en contact avec le sol pour faciliter la remonter des microorganismes, pour voir comment réaliser son compost vous pouvez lire cet article.  Une fois prêt, attendez l’automne ou le printemps. Le lombric composter, idéal pour ceux qui n’ont pas accès au jardin, ce sont les vers de terre qui décomposent la matière organique et transforment les résidus de cuisine et jardinage en riche engrais naturel. De plus, vous améliorerez la gestion des déchets par le biais de cette méthode.

Laisser un commentaire