Boutures rosiers

Comment faire un bouturage ?

Le bouturage est une technique rapide et économique pour planter de nouveaux végétaux…

Il suffit de prélever sur une plante un morceau et de la replanter en terre. Cette plante va développer des nouvelles racines. On ne peut pas faire ça avec tous les végétaux, il s’agit de végétaux ligneux pour réussir ses boutures, c’est-à-dire qu’ils ont une tige en bois, c’est le cas des rosiers, des géraniums,  groseillier et également toutes les plantes aromatiques, thym, romarin, lavande, santoline.

Conseils de préparation pour ses boutures :

On va préparer notre bouture, il faut libérer la base qui va être mise dans la terre, on va couper une partie des feuilles du bas pour que la plante se concentre sur la reprise de racines et on va couper la tête.

Pour des boutures à partir de rosiers, on va aussi couper les épines, faire des plaies au niveau de la tige va favoriser la reprise de racine au niveau de ces petites plaies. Je remplis mes potes avec le mélange de terres sans tasser la terre. Ensuite, je vais faire le pralinage, il s’agit d’un pansement qui va se mettre autour des racines pour favoriser la reprise des racines. Pour faire un pralinage, il faut de la terre argileuse et un petit peu de lombrics compost ou de fumier pour ajouter de la matière nutritive. Le principe est simple, on va rajouter de l’eau pour faire une crème onctueuse qui va venir se coller autour de la tige. On trempe la tige dans la préparation et on recouvre la tige de terreau qui va coller à la tige, favorisant ainsi la reprise des racines. Je plante ma racine dans le pot et je tasse très fort autour de la bouture. Afin de vérifier que vous avez bien tassé, vous devez pouvoir soulever votre pot en tirant sur la tige. Enfin, on arrose et on place ses boutures à l’extérieur à l’ombre à une température tempérée. On pourra les replanter en pleine terre au bout de 6 mois au printemps prochain. Par exemple, si vous faites vos boutures au  mois d’août, vous pourrez planter vos boutures autour de février/mars de l’année prochaine.

Laisser un commentaire